Les étrangers font plus souvent recours aux crédits que les Suisses

Les étrangers font plus de crédits que les Suisses

  • 22 juillet 2018

Ce constat ressort d’une étude menée par Comparis et publiée le 26 juillet 2018. Les résidents étrangers ont représentés l’an dernier près de la moitié des demandes de prêt effectuées l’an dernier auprès de Crédaris, l’un des principaux conseiller en matière de crédit.

Ces emprunts servent le plus souvent à financer une voiture. En effet, toutes nationalités confondues, chez les Italiens, Portugais, Allemands, Français et Kosovares, soit les cinq plus grands groupes d’étrangers en Suisse, l’acquisition d’une voiture est le principal motif d’une demande de crédit. Cet endettement pour une voiture est particulièrement marqué chez les Français et les Portugais. Après la voiture, ces emprunts servent principalement à payer des factures et à honorer des dettes.

Pour arriver à ces résultats Comparis a étudier 30’000 demandes de crédit l’an dernier. Sur ces 30’000 requêtes, 45% provenaient donc de résidents étrangers. Ramené à l’échelle du pays, c’est beaucoup car les étrangers ne représentent qu’un quart de la population.

Le comparateur réagissait à une étude de l’Office Fédéral de la Statistique de 2013 qui montrait sensiblement la même chose mais à l’échelle nationale. Selon l’OFS, 6% des ménages suisses détiennent un crédit à la consommation, contre 25% des ménages étrangers.

Les crédits demandés par les cinq plus grands groupes d’étrangers s’élèvent en moyenne à 24’000 francs. Ce sont les Allemands qui demandent les prêts les plus élevés, 24’700 francs. Les Portugais sont les moins gourmands, ils ont réclamés en moyenne un peu plus de 23’000 francs.

Catégorie